credit photo: presse-dz.com

Les fidèles musulmans de Guinée à l’instar de leurs coreligionnaires du monde ont entamé le jeûne du mois saint de ramadan, le lundi 6 Juin 2016. Durant 29 ou 30 jours(selon l’apparition de la prochaine lune), il est notamment interdit de manger, boire ou avoir des relations charnelles (même avec sa femme), du lever jusqu’au coucher du soleil.

A cette occasion, on constate que Conakry a vraiment changé : Tout est différent. Enfin, presque!

Désormais, tout le monde prie; à la mosquée en plus.

Quand je dis tout le monde, c’est TOUT LE MONDE. Les mosquées qui ne se remplissaient qu’à moitié, refusent désormais du monde. Les gens, en particulier les jeunes, ont soudainement retrouvé la foi et sont devenus de parfaits musulmans. « Grand handicap1» qui gère le Kiosque de « Guinée Games »2 est l’un des premiers à arriver à la mosquée. Monsieur Sow3 qui passait la journée à faire sa combinaison de « PMU+ Guinée »2 est devenu prédicateur. On prie même dans les rues qui jonchent les mosquées. Il faut aller 20 minutes avant l’heure de la prière pour trouver de la place à l’intérieur.

Les voiles et foulards ont remplacé les mini-jupes et robes courtes

Rassurez-vous ! Aucune autorité n’a pris une décision dans ce sens. La Guinée est un pays laïc. Elles l’ont fait de leur propre gré. Plus de mèches, plus de perruques encore moins de mini-jupes. Bien qu’ils y aient quelques-unes qui allient pantalons moulants et foulards (que je ne comprends d’ailleurs pas), la plupart des sœurs portent désormais des complets pagnes avec un voile sur la tête. Elles sont toutes devenues de parfaites « hadja ». Si j’ai un conseil à te donner cher ami : n’essayes même pas d’aborder une fille en ce moment. C’est haram.

Quant aux hommes, le système vestimentaire n’a pas beaucoup changé. Il faut noter quand même qu’il y a une recrudescence de boubous et de bonnets. Ils ne demandent plus les numéros des filles dans les taxis. Les sœurs peuvent le confirmer. Ce n’est pas parce qu’ils n’en veulent pas mais : ILS ONT PEUR DE GÂTER LEURS JEÛNES.

La musique a laissé place à la lecture du coran

Que ce soit dans les taxis ou dans la rue, on n’entend plus de musique. Les chauffeurs qui vidaient le volume avec des sons de Banlieus’art3, Petit Kandja3 ou Lama Sidibé4 mettent plutôt le saint coran lu par des grands lecteurs saoudiens ou des prédicateurs musulmans comme le célèbre congolais Abdoul Madjid. D’autres se branchent sur les stations radios qui proposent elles aussi des programmes religieux. Dans ce cas, il zappe dès que le technicien met une musique. « Ce n’est pas bon d’écouter la musique quand on est en jeûne m’a dit un imam » vous dira-t-il en cas de protestation. Même les agents commerciaux qui font de l’animation-vente ne font plus de la musique. Eux aussi mettent des sons islamiques à la place.

Les musiciens et autres promoteurs culturels quant à eux sont en congé forcé. Les nightclubs et les salles de spectacle sont tous fermés. Eux et les mélomanes se donnent rendez-vous à la fin du mois.

Et pour couronner le tout, même les politiciens hésitent de mentir

La semaine dernière, un politicien dont je tairai le nom était l’invité d’une radio privée de Conakry. A chaque fois que les journalistes lui posaient une question, il disait : « Mon frère, je jeûne, je ne vais pas mentir…… », « ……………si je mens que Dieu n’accepte pas mon jeûne ». D’autres essayent même d’argumenter leurs propos à l’aide de versets coraniques ou de hadiths prophétiques.

Bon je m’arrête ici car il est l’heure de la prière. Il faut que j’aille maintenant si je veux prier à l’intérieur de la mosquée.

Bon ramadan !

 

Notes:

  1. Surnom d’un grand du quartier qui parie toujours « handicap ». C’est pourquoi on l’appelle ainsi.
  2. Sociétés de loterie
  3. Nom fictif. Les « Sow » sont nos cousins à plaisanterie (nous les « Barry »)
  4. Artistes très célèbres en Guinée
The following two tabs change content below.