Comment j’ai vécu les attaques de Paris

Étiquettes
22 novembre 2015

Comment j’ai vécu les attaques de Paris

Je regardais le match France-Allemagne sur TF1 vendredi 13 Novembre 2015 quand j’entendis Christian Jean Pierre, le commentateur, annoncer aux téléspectateurs que la soirée venait d’être marquée par de terribles évènements dans les rues de Paris et que la chaine bouleversait par conséquent son programme.

Je zappe directement sur France 24 pour en savoir plus. Comme d’habitude, dans de pareilles circonstances, le bleu de la chaine d’information était remplacé par du rouge. Le ruban d’en bas intitulé URGENT annonce: « Attaques à Paris, au moins 18 morts, annonce la préfecture de police ». Un autre message s’affiche: « La police annonce également qu’une prise d’otages est en cours au Bataclan, célèbre salle de concert à Paris ».

Je me connecte sur Twitter pour prendre la température

Je file directement sur Twitter. Le réseau social était déjà inondé par des messages rassemblés par les hashtags #ParisAttacks, #PrayForParis, #FusilladeParis, #RechercheParis pour ne citer que ceux-là. Alors, je rentre dans la danse.Capture2

J’avoue que sur Twitter presque tout le monde condamnait les attentats. Après quelques tweets et retweets, je tombe sur certains messages qui s’attaquaient à l’islam, des twitos qui tombaient dans le piège de Daech : celui de développer l’islamophobie en Occident et ainsi légitimer leur barbarie. Alors en tant que musulman et fier de l’être, inspiré par un ami, je postai ce tweet :

Capture3

 

 

Je ne me connecte sur Facebook que le samedi matin

Ayant passé toute la soirée du vendredi à zapper entre France24, TF1, TV5, RFI et Twitter, je ne me suis connecté sur Facebook que le samedi après la prière de 5h45. Le bilan s’était alourdi et était provisoirement de 120 morts. Quelle horreur ! Je découvre que beaucoup de mes amis vivants à Paris avaient signalé qu’ils étaient en sécurité. Je me dis ALHAMDOU LILLAH !!! Facebook venait d’innover.

Je poste alors un message de condamnation et de soutien au peuple français tout en rappelant que Daech n’avait rien à voir avec l’islam ; ce sont des psychopathes qui utilisent cette religion pour commettre des crimes et que c’était un devoir pour tout vrai musulman de combattre ces terroristes afin que triomphe l’islam authentique, celui que magnifiait René Gousset en ces termes : « une fraternité transcendant les nations et les races, d’hommes réunis sous l’égide d’Allah pour accomplir la volonté d’Allah. »

Après ce post et quelques débats sur des forums islamiques (à ne pas confondre avec islamistes) et guinéens, je découvre une autre innovation de Facebook : mettre le drapeau de la France comme photo de profil afin de témoigner son soutien. Quelle merveilleuse idée !!!

J’étais sur le point de changer ma photo de profil quand je me suis rendu compte que je venais de mettre une nouvelle photo de profil, il y a de cela 3 jours. Et pas n’importe la quelle: il s’agit du drapeau de la Palestine. Je l’avais fait pour soutenir ce peuple victime d’exactions et de massacres devant le monde entier qui ne voyait rien, n’entendait rien des pleurs de ces femmes dont les enfants et maris sont abattus sang froid par Tsahal (l’armée israélienne). Mon grand père me disait : il n y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir, il n y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre. Et bien en signe de solidarité, j’avais mis ce drapeau comme profil.

Je me retrouvais donc devant un dilemme : enlever le drapeau de la Palestine et mettre celui de la France en signe de solidarité ou laisser mon profil comme tel et me contenter des messages de soutien.

J’optai pour la deuxième option car sinon ce serait trop hypocrite de ma part. D’ailleurs ma conscience ne me le pardonnerait jamais. Ainsi je mis ce post pour expliquer mon choix :

Capture

 

J’espère que vous me comprenez. Je suis contre l’injustice sous toutes ses formes. Je condamne tous les massacres partout dans le monde. Je dénonce Daech. Je refuse de les appeler « État Islamique » car ce serait une insulte à l’islam. Je refuse de les appeler « Djihadistes » car ils ne le sont pas. Ils sont des simples terroristes. Je les dénoncerai partout où il sera nécessaire INCHALLAH !!!

J’apporte mon soutien à tous les peuples victimes de terrorisme dans le monde: Syrie, Irak, Palestine, Nigeria, Niger, Tchad, Cameroun, France, Liban, Mali, Yemen, Kenya,… la liste est longue ; comme on dit à Freetown : Ar dae pray for all the world.

 

 

Partagez

Commentaires