La fin du monde serait elle proche ?

Étiquettes
29 mars 2016

La fin du monde serait elle proche ?

pray for the worldLe prophète Muhammad (SAW) avait dit : «Par celui qui tient ma vie entre ses mains, ce monde ne disparaitra pas avant que ne vienne une époque pour les gens où l’assassin ne saura pas pourquoi il a tué et la victime ne connaitra pas non plus pourquoi elle a été tuée » rapporté par l’Imam Mouslim.

Je ne suis pas entrain de dire que la fin du monde est arrivée car seul Dieu sait quand cela arrivera. Mais il est plus que logique de s’interroger s’il n’en est pas le cas.

Il suffit d’observer le monde sans parti pris, sans passion. Combien de morts le monde enregistre-t-il par jour ? Je veux dire combien d’assassinats ?

En effet, qu’une bombe explose dans un marché, une mosquée ou une église ou qu’un avion soit détourné où d’innocentes personnes sont prises en otage, nous vivons une époque où la manipulation de groupes ethniques et religieux et la perte de vies innocentes sont devenues monnaies courantes.

Ainsi, il est devenu une coutume pour nous de prier pour chaque ville victime de ces psychopathes.

C’est pourquoi le 10 Octobre 2015 nous priâmes pour Ankara lorsque 95 innocents qui manifestaient pour la paix furent tués dans un attentat suicide.

Nous priâmes pour Paris lorsque le 13 Novembre 2015, 130 personnes furent tuées dans des attentats revendiqués par Daech.

Nous priâmes pour Bamako aussi lorsque l’hôtel Radisson Blu fut attaqué le 20 Novembre 2015 par des terroristes et que 22 personnes y perdirent leurs vies.

Le 12 janvier 2016, ce sont au moins 10 innocents qui furent tués à Istanbul lors d’un attentat suicide. Je changeais une fois encore ma photo de profil avec le hashtag #PrayforIstambul et nous priâmes encore.

Les larmes n’avaient pas séché quand Ouagadougou fut attaquée le 15 Janvier 2016 et que 30 personnes y perdirent leurs vies. Évidemment, nous priâmes pour eux.

Nous n’avions même pas fini de prier pour eux qu’un attentat se produisit au Cameroun. Plus de 32 personnes perdirent la vie. Et nous priâmes pour Bodo.

Nous priâmes pour Abidjan avec le hashtag #PrayForBassam lorsque la Côte d’ivoire fut victime d’attaque terroriste pour la première fois dans l’histoire et que 21 personnes perdirent leurs vies.

Nous n’avions même pas fini de pleurer, que Bruxelles fut à son tour victime. 32 personnes furent tuées. Nous priâmes encore.

Au moment où j’écris ce billet c’est Lahore(Pakistan) qui est attaqué. Un bilan provisoire fait état d’au moins 72 morts et des dizaines de blessés. Nous sommes entrain de prier en ce moment.

Nous avons arrêté de prier pour la Syrie car là-bas, la vie humaine n’a plus de sens. Des vies innocentes sont prises au piège. Aviations occidentales, russes, arabes, hezbollah, gardiens de la révolution iraniens, Armée syrienne libre, Forces kurdes, Armée de Bachar Al Assad sans oublier Daech qui se fait appeler « Etat islamique en Irak et Syrie » tirent sur tout ce qui bouge. Là-bas, les victimes se comptent par centaine chaque jour que Dieu fait.

De temps en temps, nous prions pour le Nigeria qui est quotidiennement attaqué par Boko haram.

Il nous arrive aussi de prier pour la Lybie qui n’a plus d’Etat et où les civils sont aussi pris au piège.

Il faut savoir que je prie quotidiennement pour la Palestine, victime de la plus grande injustice de l’histoire contemporaine.

Aux USA, il est fréquent qu’un homme surgisse dans une école ou un super marché et tire sur tout ce qui bouge avant de se donner la mort. Seulement en 2015, il y a eu 355 fusillades qui ont fait au moins 380 morts.
Les auteurs de ces assassinats essayent toujours de se justifier. Certains évoquent le « Jihad », d’autres évoquent vouloir installer la démocratie. Bien sûr qu’ils mentent tous. En réalité, ils ne savent pas pourquoi ils tuent.

Quant aux victimes, elles se sont juste retrouvées au mauvais endroit et au mauvais moment. Certains passaient par là, d’autres prenaient un café avant d’aller au boulot et d’autres étaient en classe lorsqu’un baril de bombes est tombé du ciel et a tué tout le monde.

Partagez

Commentaires